DISPOSER


DISPOSER
. v. a.
Arranger, mettre dans un certain ordre. L'architecte a bien disposé les appartements de cette maison. Dieu a disposé dans un ordre merveilleux toutes les parties de l'univers. Il a bien disposé, mal disposé les parties de son discours. Il avait bien disposé ses troupes, son artillerie. Il a disposé le tout assez mal.   Il signifie aussi, Préparer à quelque chose ; et, dans une acception particulière, Engager quelqu'un à faire ce qu'on souhaite de lui. Rien ne dispose mieux le corps à supporter la fatigue. Disposer quelqu'un à la mort. Je l'ai disposé à vous bien recevoir. Je crois l'avoir bien disposé pour vous, l'avoir disposé en votre faveur. Disposer favorablement les esprits. On l'emploie souvent avec le pronom personnel. Se disposer à la mort. Se disposer à un voyage. Je les ai laissés qui se disposaient à venir vous voir. Il se disposait à sortir quand je l'arrêtai. On vint annoncer que l'ennemi approchait ; nous nous disposâmes à le bien recevoir.   Disposer quelqu'un pour le bain, pour la purgation, pour ou à une opération, à prendre les eaux, etc., Le préparer, par des remèdes, par un régime, à prendre des bains, à se purger, à subir quelque opération, etc.  Disposer les affaires, Les mettre dans un certain état, pour une certaine fin. J'ai disposé les affaires de telle sorte, que toutes ses intrigues échoueront.

DISPOSER, se dit également en parlant Des lieux que l'on prépare pour quelque occasion. On a disposé cette salle pour le bal, pour la comédie. On a tout disposé. On a disposé toutes choses. On a disposé les appartements de ce château pour y recevoir le prince.

DISPOSER, est aussi neutre, et signifie, Faire de quelque chose ou de quelqu'un ce que l'on veut. Disposer de ses enfants. Je ne dispose pas de moi comme je voudrais. Vous croyez qu'on dispose de lui comme on veut, et vous vous trompez. Il dispose de tout dans cette maison. Disposez de ma vie, de mon bien. Vous en pouvez absolument disposer. Je n'ai plus besoin de cela, vous pouvez en disposer. Si je pouvais seulement disposer de mille écus. Je ne puis disposer que de ce qui m'appartient.   Dieu a disposé de lui, se dit Pour faire entendre que celui dont on parle est mort. Il a été quinze jours malade, et Dieu a disposé de lui.

DISPOSER, neutre, se prend quelquefois dans le sens de Régler, prescrire, décider. La loi ne dispose que pour l'avenir. La Providence en a autrement disposé.

Prov., L'homme propose et Dieu dispose, Les desseins des hommes ne réussissent qu'autant qu'il plaît à Dieu ; souvent nos entreprises tournent d'une manière opposée à nos vues et à nos espérances.

DISPOSER, neutre, signifie particulièrement, Aliéner, soit par vente, soit par donation, ou autrement. Il a disposé de cette terre, de sa maison, de tout son bien. Les mineurs ne peuvent disposer de leur bien. Disposer de son bien par testament.

DISPOSÉ, ÉE. participe, Être disposé à quelque chose, Y être porté. Il est fort disposé à vous servir. Je ne me sens point disposé au travail, à travailler.   Être bien disposé, mal disposé pour quelqu'un, Être bien intentionné, mal intentionné à son égard.

L'Academie francaise. 1835.